Avec l'arrivée des beaux jours, je reçois de plus en plus de mails me demandant des bons plans pour sortir sur Marseille et sa région. Alors j'ai remis à jour une petite série d'articles dont voici le premier épisode, consacré au Quartier du Panier! Enjoy!

 dots

Ce très vieux village, emblématique de « l’âme marseillaise », mérite vraiment une petite incursion.

Pour vous y rendre, descendez au Métro Vieux Port (côté Port), idéalement le matin, pour atterrir en plein marché aux poissons. Cap à droite, longez le Quai du Port jusqu’à une large place pavée (rue de la Mairie), la place Villeneuve Bargemon. Les meilleures soirées marseillaises restent celles des festivals, et dés les beaux jours cette place accueille de nombreux concerts en plein air, souvent gratuits. Notez ça quelque part dans votre tête, puis prenez les grands escaliers blancs face à vous.

Arrivé au milieu des escaliers, dos au port, un coup d’œil sur votre gauche: vous voyez ces cascades de bougainvillées? Alors approchez-vous un peu plus...

 

Picnik_collage


Vous êtes devant le Café des Epices, une adresse très prisée des Marseillais pour sa cuisine aussi audacieuse qu’accessible. Si c’est l’heure du déjeuner, n’hésitez pas à demander une table. Autrement, il y a aussi une placette juste en face où vous pourrez prendre la pose parmi les plants d'oliviers géants!


Oliviers

 

Revenez vers les escaliers, grimpez jusqu’en haut, puis suivez la direction « Vieille Charité », sur votre gauche. Vous arrivez devant le Cup of Tea, un café-librairie-salon de thé dont on se passe l’adresse de bouche à oreille. En quelques mots : jolie terrasse, accueil chaleureux, livres et journaux en libre-service, une cinquantaine de (très bons) thés, des pâtisseries maison et une expo-photo différente chaque mois. Une vraie bonne adresse, cool et sans prétention.  Et puis l’autre intérêt de la rue Caisserie, c’est une ancienne et minuscule biscuiterie, les navettes des Accoules. Les vraies navettes marseillaises, parfumées à la fleur d’oranger, y sont délicieuses, et les macarons, mortels.

Maintenant toujours au niveau du Cup of Tea, regardez un peu de l’autre côté de la rue : c’est la Montée des Accoules. Plus que quelques marches et vous êtes arrivé.

Les escaliers s’arrêtent? Le Panier commence. Si vous voulez avant tout faire des photos, vous pouvez démarrer par exemple par la rue du Refuge, traversée de part et d’autre par des ruelles étroites aux façades pastel, lumineuses et on ne peut plus pittoresques, les mêmes que sur les cartes postales.

Mais sincèrement, déambuler le long des ruelles sans objectif précis est encore le meilleur moyen de visiter ce petit village populaire, vivant, vibrant, bruyant… Même si beaucoup de visiteurs viennent y découvrir des vestiges du Moyen-âge (portes, fontaines, le clocher des Accoules), le Panier, c’est avant tout une atmosphère. Le linge sèche le long des fenêtres, les élèves du cours de théâtre répètent leurs texte dans la rue, et les habitants, hyper sociables, sont intarissables dés qu’il s’agit de parler de la vie du quartier. Bref, flânez, rêvez, prenez votre temps et revenez sur vos pas: vous êtes au bon endroit pour ça…

 dots

Lorsqu’inévitablement, vous aurez le sentiment de vous être perdu dans ce dédale de ruelles, demandez la rue de la Charité, ou la rue du Petit-Puits (elles se suivent). Au n°10, rue du Petit-Puits, poussez la porte rouge sombre du 72% pétanque, une authentique savonnerie provençale, véritable caverne d’Ali Baba, très loin des produits touristiques proposés sur le Port… Ne vous gênez pas pour flairer les savons, faufilez-vous parmi les touristes émerveillés, et allez bavarder avec le maître des lieux, il a toujours beaucoup à raconter – oh et il fait de très beaux paquets-cadeaux aussi!

 p_tanque

 

Pour revenir à votre point de départ, suivez la rue du Petit-Puits jusqu’au passage de Lorette, descendez, vous atterrissez sur la rue de la République (récemment rénovée dans l’esprit du « Boulevard Haussman » parisien). Là, bien sûr, vous pourrez faire les boutiques en remontant vers le Port, et selon le temps, tester un des 70 parfums de la Maison de la Glace (lavande, coquelicot, caramel au beurre salé, malabar, sirop d’érable, calisson, citron-basilic, fraise tagada…), une des meilleures  adresses de la région pour les sorbets et les glaces, fabriquées artisanalement dans l'usine des Arnavaux depuis 1947.  Un peu plus loin, vous pourrez préférer un café géant à l’unique Starbucks de la ville (très élégant/ un peu cher).


Maison_de_la_Glace


dots

 

Le Café des Epices

4 rue du Lacydon, 13002 Marseille (à côté du Vieux Port)

Téléphone: 04 91 91 22 69

E-mail: contact@cafedesepices.com

Horaires : Mardi - Vendredi : de 20:00 à 22:30 / Mardi - Samedi : de 12:00 à 14:30

A la carte (entrée + plat + dessert) 40 - 50 € / Plat du jour 17 € / Formule déjeuner 21 - 25 € / Menu dîner 40 €

 

 

Cup of Tea

1 rue Caisserie, 13002 Marseille

Téléphone: 04 91 90 84 02

E-mail: cupoftea@hotmail.fr

 Horaires : Lundi - Vendredi : de 8:30 à 19:00 / Samedi : de 9:30 à 19:00 / Dimanche : de 13:00 à 19:00

Ouvert de novembre à fin mai.

Plat principal (quiches salées) 6 € / Pâtisserie 3 € / Salade 7,50 € / Thé de 3 € à 3,50 €

 

 

Les navettes des Accoules

68 rue Caisserie, 13002 Marseille

Téléphone: 04 91 90 99 42

 

 

72% pétanque

10 rue du Petit-Puits, 13002 Marseille

Téléphone: 04 91 91 14 57

 

 

Maison de la Glace

19 rue de la République, 13002 Marseille

 Horaires : Lundi – Dimanche de 11:00 à 19:00.

Fermée de janvier à mars.

 

 

Starbucks Coffee

19 rue de la République, 13002 Marseille

 Ouverture : 7 jours sur 7 / accès wifi.